S'identifier - Contact

Pownce... décrit par Jeremy

Par xtof • Actualités • Mardi 03/07/2007 • 6 commentaires  • Lu 4430 fois • Version imprimable

Traduction encore brouillon et à relire d'un billet publié par Jérémy Keith le 2 juillet 2007. Comme d'habitude, seul le lien original fait référence. N'ayant à cette heure que deux trois amis sur cette future bête..., je suis impatient de pouvoir tester ça au boulot et sur le groupe des microformateurs. (Pownce accepte quelques MicroFormats). Aussi n'hésitez pas à me réclamer une invitation pour essayer. Et si vous êtes déjà dans la tribu, "Powncez-moi" sur "xtof".

La dernière appplication du week-end s'appelle Pownce. Comme la plupart des gens, je me suis inscrit il y a quelques jours et tente de jouer avec. Si vous lisez les micro-critiques de Twitter, vous serez pardonné(e) de penser que Pownce est un énième clone de Twitter. Ici par exemple, la sagesse collectée de Paul Boag :

N'allez pas sur Pownce. Cela ressemble à Twitter mais j'ai besoin d'y inviter de nouveau tous mes amis

Pas certain que je m'ennuie à mettre à jour à la fois Twitter et Pownce. Je devrais me décider sous peu.

Compréhensible. Pownce vous laisse émettre de petites mises à jour ... tout comme Twitter. Vous pouvez partager des liens ... tout comme sur Del.icio.us. Vous pouvez partager des événements ... tout comme sur Upcoming. Aussi comparer Pownce à n'importe lequel de ces services est compréhensible. Mais je me souviens de l'histoire de l'aveugle et de l'éléphant. Il me semble que beaucoup de mes propres amis affichent un manque décevant d'imagination en se contentant de comparer Pownce à ce qu'ils connaissent déjà.

La fonctionnalité clé de Pownce est la capacité de partager des fichiers. Si vous lisez la page "about", le service est défini en résumé par :

Pownce est un moyen d'envoyer des trucs à vos amis.

Trucs + amis. Et comme toutes les meilleurs applications, ça a été construit pour gratter une démangeaison :

Pownce vous a été porté par un paquet de geeks frustrés d'essayer d'envoyer des trucs d'un cube à un autre.

Si vous voulez le comparer à n'importe quoi, Dropsend semble être le concurrent le plus proche. Pownce est un moyen sans douleurs pour partager de la vidéo et des images parmi un groupe discret de personnes.

Et c'est là que vient l'autre point-clé : des groupes de personnes. Aucune coïncidence sur le fait que cette application a un support pour les groupes construits dès le démarrage. La combinaison du partage de fichiers avec des groupes pourrait potentiellement devenir une application tueuse. Ce pourrait être une application sociale comme Twitter ou tout ce que vous voulez, mais je pense que ce pourrait simplement être juste une application de productivité parente à quelque chose provenant de 37 Signals.

Voici un exemple : Presque tout le monde dans le bureau de Clearleft s'est enregistré. Chacun de nous peut avoir autant d'amis qu'il le désire mais parce que nous avons chacun un groupe Clearleft, nous pouvons partager des fichiers, des liens, des événements et des notes avec chacun des autres.

J'ai aussi créé un groupe Britpack. Si suffisamment de mes collègues Illumati s'inscrivent, je pourrai partager des trucs en privé avec eux—quelque chose que je ne peux pas faire avec la liste de diffusion parce qu'elle déshabille directement toutes les pièces jointes.

Une autre utilisation potentielle serait pour mon groupe, Salter Cane. Emailer les chansons à la ronde est une douleur vraiment pénible. Pouvoir partager des fichiers mp3 avec une URL adressable mais privée pourrait être vraiment pratique.

Bien loin d'être un autre Twitter ou Jaiku, Pownce est une section complètement différente de l'écosystème du web social.

Je prévois toujours de placer les événements publics sur upcoming, mes vidéos sur Youtube, Viddler, Vimeo ou tout ce que vous voudrez. Mais pour cet espace entre privé et public, quand je veux partager quelque chose avec un certain nombre de personnes, Pownce bat à tous les coups le fait de mettre CC un paquet d'adresses e-mail.

Il y a un autre avantage dont on ne parle pas, le fait que Pownce a sur d'autres sites de téléchargements sociaux comme Youtube. Si vous partagez un fichier qui pourrait être légèrement hors la loi autour des accords de licence ou copyright, la capacité de restreindre la circulation pourrait épargner à tout le monde beaucoup de tracas. Ce que les RIAA et MPAA ne savent pas ne les blessera pas.

L'utilité de Pownce n'est pas l'unique raison pour laquelle je l'aime. Il est aussi très bien designé. Je ne veux pas dire uniquement le design visuel—qui est charmant, et ceci grâce à Daniel. Le design d'interaction est bien pensé.

C'est une application étonnamment bien pensée en considérant que seulement 4 personnes l'ont assemblée. Il y avait juste un programmeur à plein temps pour le site web : Leah Culver. En dépit de ça, le site s'est lancé (encore en Alpha) avec tout un paquet de fonctionnalités. Les réglages de notifications et d'intimité, par exemple, sont vraiment joliment réalisés. Il existe aussi une belle fonctionnalité de “friends of friends” pour vous aider à suivre les personnes que vous pourriez connaître.

Oh, et il a l'une des plus belles pages 404 jamais vue.

Sous le capot, tout a été assemblé avec Django et un stockage géré par le Service Simple Storage d'Amazon. Si vous rentrez dans le balisage, vous trouverez aussi tout un paquet de jolis MicroFormats.

Il y a aussi une application de bureau pour le service. Construite en utilisant AIR née Apollo. Elle est vraiment lisse et franchement, voir un produit indépendant comme celui-ci va me convaincre bien plus des bénéfices de la plateforme que n'importe quelle démo produit d'Adobe.

Il y a un paquet de plein d'autres choses que j'apprécie sur Pownce qui s'ajoutent à sa personnalité —comme les options de sexe dans le formulaire de profil ou la capacité de choisir des thèmes—mais je m'arrêterai là. La chose clé est que je peux voir ce service comme remplissant un besoin à travers la combinaison de groupes + partages de fichiers.

Si vous avez essayé Pownce et revenez avec le sentiment que c'est simplement comme Twitter, vous faites fausse route.

Tagué par Jeremy avec

Commentaires

Une invite, une invite ! par Charles Nepote le Mardi 03/07/2007 à 23:54

Envie de voir ça sans passer par la case Twitter... en échange d'une visite guidée sur freebase ?
(Je suis tout le mois de juillet seul à Paris, on profite pour un déj ou une soirée ?)


Avec plaisir. plutôt le soir par xtof le Vendredi 06/07/2007 à 08:18

le plus simple c'est peut-être de se passer un coup de fil. De préférence le soir au mois de juillet. je t'app dès que je retrouve ton téléphone sur une hCard ;)


Lien croisé par Anonyme le Lundi 09/07/2007 à 17:51

Ziki - Christophe Ducamp's last published content : " http://xtof.viabloga.com/news/pownce-decrit-par-jeremy"


Lien croisé par Anonyme le Dimanche 15/07/2007 à 21:36

Olivier's feeds : "la traduction française par Christophe Ducamp d'un long billet de Jeremy Keith, qui replace pownce.com dans la galaxie des services existants"


Lien croisé par Anonyme le Jeudi 02/08/2007 à 09:28

Un Electron Libre... : "- EclipseTotale - Le site francophone dédié à Eclipse Code Like a Pythonista: Idiomatic Python Pagination 101 - KuraFire Network Les Plugins SPIP WikiBlog - Pownce... décrit par Jeremy PPC's: Pownce : la killer application de l'été Wattmètre et consommation | rn7.net/b "


Lien croisé par Anonyme le Mardi 18/03/2008 à 10:12

rn7.net/b | Essais, notes, expérimentations de Charles Népote : "la traduction française par Christophe Ducamp d'un long billet de Jeremy Keith, qui replace pownce.com dans la galaxie des services existants"



Meta

en train de lire le livre de John Allsopp ! Christophe G. Ducamp

Communication, Innovation & Marketing

mobile +33 632 039 796

1 rue des Poissonniers
75018 Paris France

Je suis un Explorateur du Web

Attention...

... ce site personnel est un terrain de jeu expérimental et ne se veut pas un modèle à suivre pour être CHIC. En bricolant un peu, il pourrait naturellement le devenir. Mais n'étant pas web-designer, j'essaierai durant les prochains mois de trouver du temps pour rejoindre la communauté des utilisateurs de Viabloga afin de tenter de reprendre la main sur le gabarit xhtml et le rendre plus conforme aux bons vieux standards du Web. En attendant, toutes les expériences des microformats sont désormais déroutées sur la communauté des microformats où nous amorçons un premier groupe francophone de passionnés prêts à soutenir l'effort.

Muses (Inspirations)