S'identifier - Contact

Chris Messina : "Cessez de Construire des Réseaux Sociaux"

Par xtof • Microformats • Samedi 22/09/2007 • 4 commentaires  • Lu 4418 fois • Version imprimable

Ceci est une traduction en cours d’un billet de Chris Messina publiée à des fins de recherche sur le Réseau Social Portable. Seul le lien original fait référence. Si vous souhaitez m'aider à raffiner la traduction encore à l'état de brouillon, éditez directement la page ou laissez un commentaire. Merci d’avance. – xtof

Arrêtez de Bâtir des Réseaux Sociaux

J'ai commencé à écrire ce billet le 8 août. Maintenant que Dave Recordon est chez Six Apart et qu'il blogue sur ces choses et que Brad Fitzpatrick a migré chez Google, j'ai pensé que je devrais en fait finir ce billet.

Je suis tombé fortuitement sur Tim O’Reilly, Brad Fitzpatrick et Dave Recordon chez Philz hier pendant que je prenais un café. Ils parlaient de belles idées vraiment grisantes et de stratégies pour tirer les réseaux sociaux de quelqu'un à partir des nombreux réseaux sociaux existants et de les recombiner de telle façon qu'il soit très difficile de lancer de nouveau un réseau social fermé.

L'idée n'est pas neuve. Elle a été sûrement tentée de nombreuses fois, avec quelques efforts réussis à cette heure pour la présenter en l'état. Je pense que Brad et Dave pourraient être sur quelque chose avec leur approche, néanmoins cela soulève une question importante : une fois que vous avez obtenu un réseau social portable, vous en faites quoi ?

Heureusement, Brian Oberkirch a beaucoup réfléchi récemment sur ce sujet avec sa série sur les , en démarrant par un billet sur la conception de réseaux sociaux portables jusqu'à son billet le plus récent offrant quelques trucs géniaux sur la façon de préparer votre site pour le jour où vos utilisateurs viendront frapper à votre porte pour une liste de leurs amis à remplir leurs sujets favoris.

Dans ce billet coup d'envoi, Brian a posé le problème de la fatigue du réseau social en partant de :

  • Création d'encore un autre login/motdepasse à gérer
  • Besoin de saisir de nouveau l'information de profil pour les nouveaux services
  • Besoin de chercher et ajouter à nouveau les contacts de réseaux sur chaque nouveau service
  • Besoin de réinitialiser les préférences de notification et d'intimité pour chaque nouveau service
  • Capacité de gérer et d'ajouter de la valeur à ces réseaux à partir d'un flux central app/travail

Je pense que ces points sont les lignes de conduite fondamentales derrière le survoltage actuel du progrès dans les services d'identité orientés-utilisateur à l'opposé de la tendance vieillissante des services web orientés réseau. Si Eric Schmidt pense que le Web 3.0 sera fait de petites pièces vaguement jointes et “dans les nuages”, ma conviction, en revenant en arrière à mon passé sur Flock, est que de disposer d'identifiants cohérents pour la même personne dans de nombreux réseaux, services ou applications va devenir fondamental pour capter la prochaine évolution en cours du web.

Tim s'est assuré durant notre discussion qu'à un moment dans l'histoire informatique, les bases de données SQL embarquaient les permissions d'accès dans la base de données elle-même. Dans les temps modernes, les contrôles d'accès ont été détachés des données et sont gérés, maintenus et fédérés sans considération pour les données en elles-mêmes, permettant un hébergement de nouvelles fonctionnalités et de stabilité en ajustant tout simplement l'architecture du système.

Si nous déconnectons les personnes et leurs identifiants des réseaux qui les définissent actuellement, nous commençons à migrer vers une plus grande granularité de contrôle de la vie privée à travers des mécanismes comme les listes blanches sociales globales et les blocs de listes d'amis. Cela signifie aussi que les individus peuvent solliciter des services à construire qui serviront leur graphe social unique à travers n'importe quels sites et domaines (un peut comme une empreinte digitale de vos connexions de relations), plutôt que d'être restreint à la liberté limitée dans les réseaux verrouillés comme Facebook.

Et pour finir, cela permet de partager du contenu et des médias avec quiconque que vous choisissez, et ce indépendamment du réseau sur lequel ils sont (tout comme l'email aujourd'hui, où vous pouvez envoyer à quelqu'un sur Yahoo.com un email provenant de Gmail.com ou même Hotmail.com, et ainsi de suite, mais avec des contrôles de contacts plus jolis). Le résultat est que le chemin de traverse du réseau social de quelqu'un pourrait être aussi complet (ou discret) comme on le choisit, et que plutôt que de le gérer d'une façon orientée-réseau, vous le géreriez de façon centralisée tout comme vous le faites pour votre listes d'amis sur messagerie instantanée, et qu'il vous suivrait sur n'importe quel site que vous visitez.

Ainsi, cela devient quelque chose comme un refrain dans le conseil que nous avons donné récemment à nos clients, sur le fait qu'ils devraient réfléchir très sérieusement aux fonctionnalités sociales qu'ils devraient (et ne devraient pas) intégrer directement à l'intérieur de leurs sites. Plutôt que d'imaginer qu'ils devraient construire ce dont dispose Flickr ou de réfléchir aux fonctionnalités de Facebook qu'ils devraient absorber, la meilleure question selon moi est d'imaginer que dans les 6 à 8 mois à venir (pour les early adopters tout du moins) il va y avoir une migration de ces réseaux portables. Là où les basiques seront surtout bien mieux couverts par des solutions existantes et n'auront pas besoin d'être reconstruits. Où chaque nouveau site et tout spécialement ceux avec une fonctionnalité spécifique comme TripIt (disclosure : nous avons conseillé TripIt) auront moins besoin de se concentrer sur la construction de leurs réseaux sociaux, et plus sur la façon dont la fonctionnalité sociale pourra supporter sa compétence-clé.

Nous en sommes encore aux premières étapes pour reconnaître et identifier les composants de ce problème. A ce stade, le wiki Microformats dit :

Pourquoi est-ce que chaque communauté de réseau social vous amène à :

  • saisir de nouveau vos informations de profil personnel (nom, email, anniversaire, URL etc.) ?
  • ajouter de nouveau tous vos amis.

En outre, pourquoi devez-vous :

  • débrancher à nouveau les notifications ?
  • re-spécifier vos préférences de vie privée ?
  • re-bloquer les personnes négatives ?

Aussi connu comme le “problème de la fatigue des réseaux sociaux” et le “problème de maintenance/mise à jour de réseau social”.

A cette heure, il me reste à être convaincu que c'est un problème dont souffre le “reste du monde” et ce au delà des geeks sociaux, mais je pense vraiment que la situation peut être grandement améliorée même pour les types qui sont habitués à abandonner leurs profils quand ils oublient leurs mots de passe.

D'un côté, le monde aujourd'hui est trop orienté-réseau et non orienté-personne. Alors que je pense vraiment que les personnes devraient pouvoir avoir plusieurs personas en ligne (professionnel, loisirs, hobby, famille et ainsi de suite), je ne pense pas que cela signifie qu'elles devraient avoir ces personas installés pour elles sur les réseaux qu'elles rejoignent. Au lieu de faire ainsi, elles devraient maintenir leurs multiples personas comme des identifiants séparés : adresses email, adresses de MI et/ou URLs de profil (par ex. les OpenIDs). Ceci permet une séparation commode fondée sur la façon dont les personnes se matérialisent déjà elles-mêmes en ligne. Les projets comme NoseRub et même les plus petits ajouts d'identifiants-hors-site sur des sites comme Digg, Twitter et Pownce admettent aussi que ce que les membres pensent d'eux-mêmes comme étant plus multi-facettes que tout ce peut indiquer une URL unique.

C'est une bonne chose. Et c'est là où a besoin d'aller l'informatique sociale.

Nous avons besoin d'arrêter de construire des toiles d'araignées indépendantes d'activité sociale sticky et mises en silo. Nous avons besoin d'arrêter de combattre la nature du web et d'adopter le design d'identifiants ressources uniformes pour les personnes. Nous avons besoin d'un agent utilisateur qui comprenne véritablement ce que signifie être une personne en ligne. Une personne avec des amis, des contacts, des ennemis, avec plusieurs personas et surfaces et ambitions et ces agents utilisateur du web social on besoin de comprendre que même si nous vivons sur beaucoup d'endroits distincts sur le Web et interagissons avec bon nombre de services différents, que nous, en tant que personnes, aurons encore besoin d'un "viewport" à travers lequel nous comprenons le monde.

Jusqu'à ce que les réseaux sociaux comprennent cette réalité et commencent à l'adapter, le problème que Dave est en train de décrire ne va faire que se poursuivre pour devenir encore pire pour de plus en plus de personnes jusqu'à ce que véritablement, le problème de fatigue de réseau social se répande au delà du cercle des geeks sociaux et commence à tailler dans les lignes de bas de bilan des sociétés qui s'appuient sur la régularité de fréquentation des "télégobeurs accros".

Même si je veux toujours et continuerai à parier sur le web ouvert, nous sommes en train d'atteindre un point d'inflexion où quelques conceptions fondamentales du Web (et des réseaux sociaux) ont besoin de changer. Heureusement, si nous les geeks avons notre chemin, ce sera probablement pour l'amélioration générale de la chose globale.


Mots-clés : , , , ,

Commentaires

Lien croisé par Anonyme le Lundi 24/09/2007 à 09:46

Open Business Models XtofWiki: CessezDeConstruireDesRéseauxSociaux : "RéseauSocialPortableDossierTraduction RéseauSocialPortableReferrers: http://xtof.viabloga.com/news/chris-messina-cessez-de-construire-des-reseaux-sociauxAccueil Modifications"


Lien croisé par Anonyme le Lundi 24/09/2007 à 19:03

iGenerator - Générateur d'initiatives - Wiki Blog /2007-09-24 : "Loin d'être étranger du destin d'iGenerator, Xtof nous offre la traduction de deux billets qui montrent l'actualité du débat autour de la portabilité des réseaux sociaux. "Cessez de Construire des Réseaux Sociaux" de Chriss Messina et "


Lien croisé par Anonyme le Vendredi 26/10/2007 à 23:33

Arkandis - Actualité : "Il est beaucoup question en ce moment de portabilité du réseau social, avec notamment : “Chris Messina : “Cessez de Construire des Réseaux Sociaux” traduction de Christophe Ducamp et puis aussi lors du FingCamp, un atelier animé par Jérémi Joslin sur la “Portabilité des réseaux sociaux” - pour é"


Lien croisé par Anonyme le Lundi 06/07/2009 à 00:03

Open Business Models XtofWiki: ChrisMessina : "My point is to reiterate one of Tim O’Reilly’s ever-prescient admonishments about [...]DossierPagePersonnelleReferrers: http://xtof.viabloga.com/news/chris-messina-cessez-de-construire-des-reseaux-sociauxAccueil Modifications"



Meta

en train de lire le livre de John Allsopp ! Christophe G. Ducamp

Communication, Innovation & Marketing

mobile +33 632 039 796

1 rue des Poissonniers
75018 Paris France

Je suis un Explorateur du Web

Attention...

... ce site personnel est un terrain de jeu expérimental et ne se veut pas un modèle à suivre pour être CHIC. En bricolant un peu, il pourrait naturellement le devenir. Mais n'étant pas web-designer, j'essaierai durant les prochains mois de trouver du temps pour rejoindre la communauté des utilisateurs de Viabloga afin de tenter de reprendre la main sur le gabarit xhtml et le rendre plus conforme aux bons vieux standards du Web. En attendant, toutes les expériences des microformats sont désormais déroutées sur la communauté des microformats où nous amorçons un premier groupe francophone de passionnés prêts à soutenir l'effort.

Muses (Inspirations)